Les antécédents

L'histoire d'Umicore remonte à plus de 200 ans. Tout a commencé avec le regroupement de plusieurs entreprises minières et de fonderies, qui sont progressivement devenues l'acteur de la technologie des matériaux et du recyclage qu'Umicore est aujourd'hui.

1805

Le point de départ

Le 17 décembre 1805, Napoléon Bonaparte accorde à Jean Dony la concession de la mine Vieille-Montagne à Moresnet, à la frontière de la Belgique et l'Allemagne actuelles.

1837

Le point de départ

Ce geste marque les débuts de ce qui est deviendra en 1837 la Société anonyme des Mines et Fonderies de Zinc de la Vieille-Montagne, le plus ancien prédécesseur de l'entreprise qui est devenue Umicore.

1906

Au-delà des frontières

L'histoire d'une autre branche d'Umicore, Union Minière, débute en 1906. L'Union Minière du Haut Katanga (UMHK), comme on l'appelait à l'époque, extrait du cuivre et d'autres métaux au Congo.

1968

Au-delà des frontières

Après la nationalisation des actifs de la société par l'État zaïrois en 1968, UMHK s'emploie à déployer de nouvelles activités minières et de raffinage, devenant au passage un sous-holding de la Société Générale de Belgique.

1989

Les pièces du puzzle

En 1989, la fusion d'Union Minière et de ses filiales (Metallurgie Hoboken-Overpelt, Vieille-Montagne et Mechim) transforme Union Minière en un groupe industriel intégré.

1990

Les pièces du puzzle

Tout au long des années 1990, Union Minière tend à se profiler comme un acteur des matériaux spéciaux. Ayant cédé le reste de ses mines et d'autres actifs non-stratégiques, l'entreprise met désormais l'accent sur les métaux précieux, les produits zincifères à haute valeur ajoutée et les matériaux avancés.

2001

Les pièces du puzzle

En 2001, pour symboliser cette distanciation par rapport à l'exploitation minière et aux produits et métaux de base, le Groupe change de nom et devient Umicore. Les deux premières lettres du nom sont les initiales d'Union Minière, allusion au passé du Groupe.

2003

Une décennie déterminante

L'acquisition de PMG en 2003 apporte une nouvelle dimension à la société, dont une présence notable dans le secteur des catalyseurs automobiles. PMG était en réalité l'ancienne division ‘métaux précieux’ du groupe allemand Degussa, la même société qui, en 1887, était l'actionnaire fondateur de l'usine Umicore à Hoboken.

2005

Une décennie déterminante

En 2005, Umicore scinde son activité Cuivre en une société distincte appelée Cumerio ; deux ans plus tard, elle rapproche ses activités de raffinage et d'alliage du zinc avec celles de Zinifex, pour former une nouvelle société baptisée Nyrstar.

Aujourd'hui

Aujourd'hui, Umicore est un acteur mondial du recyclage et de la technologie des matériaux. Le groupe emploie environ de 10 000 travailleurs et a généré un chiffre d'affaires de 11,1 milliards d'euros.

We use cookies on our website. To learn more about cookies, how we use them, and how to change your cookie settings, please read our Terms of Use and Privacy and Cookie Policy. By accepting, you consent to the Terms and the Policy.

ALWAYS ON
Necessary Cookies
Necessary Cookies are Cookies that are required for the Website to operate as intended by Umicore. Necessary Cookies do not identify you as an individual and, if you do not accept them, then some features of the Website may not function properly.
ON
OFF
Analytical Cookies
Analytical Cookies are Cookies that help Umicore improve the Website by collecting User Data. Analytical Cookies do not identify you as an individual and all User Data that is collected by Analytical Cookies is aggregated and anonymous.